L’acupuncture, de la préhistoire à aujourd’hui!

L’acupuncture, de la préhistoire à aujourd’hui!

Posté par Eliane Marcoux le 24 oct 2017

L’acupuncture est sans doute la médecine la plus vieille du monde! Malgré une histoire de plus de 5000 ans, elle continue à intriguer bien des gens partout sur la planète. Voici son histoire fascinante!

La toute première trace de l’acupuncture est primitive: des aiguilles taillées dans la pierre Bian datant de plusieurs millénaires ont été découvertes en Chine. Ils semblerait qu’elles étaient principalement utilisées pour le traitement de la douleur ainsi que pour percer des abcès. C’est en observant la réaction du corps lorsque des points douloureux étaient stimulés que l’homme de Pékin, ancêtre préhistorique des Chinois, aurait constaté un impact positif sur la santé. S’en est donc suivi une longue épopée d’essais et d’erreurs pour développer l’acupuncture primitive.

“La découverte de la momie Ötzi en 1991 ne cesse d’intriguer les scientifiques! En effet, cette momie conservée impeccablement depuis 5000 ans, présente 61 tatouages qui s’apparentent à des points d’acupuncture primitive. Selon les experts, ces tatouages pourraient être associés au traitement de l’arthrose et de la douleur dont souffrait Ötzi. Fascinant!”

L’acupuncture primitive aurait été pratiquée par des chamans qui transmettaient leur savoir ancestral de bouche à oreille. C’est donc après des millénaires de transmission de ces connaissances que l’on peut affirmer que la Médecine Traditionnelle Chinoise devient un système médical cohérent.

“Il semblerait également que le développement de cette médecine aurait bénéficié de la torture… Certains prisonniers guerriers auraient servis de cobayes pour développer diverses techniques expérimentales… Une page sombre de cette histoire!”

Les premiers grands noms de la Médecine Traditionnelle Chinoise apparaissent au VIIIe siècle avant notre ère. En effet, grâce à de nombreuses découvertes depuis l’arrivée de l’âge de bronze, la pensée médicale chinoise s’est grandement raffinée et à permis l’élaboration d’un système de compréhension du corps et de son esprit, ainsi que le développement des aiguilles de métal. C’est peu après que fut rédigé l’un des plus anciens documents sur la Médecine Chinoise; Le Classique interne de l’Empereur Jaune (Nei Jing Su Wen). Considéré par plusieurs comme la référence absolue en la matière, ce document rassemble toutes les connaissances médicales de cette époque. Ces écrits relatent, entre autre, la discussion entre l’Empereur Jaune et son médecin Qi Bo concernant la prévention des maladies et de la santé. En voici un extrait:

« Moi qui suis le chef d’un grand peuple…
Et qui devrais donc en percevoir des impôts,
Je constate avec affliction que je n’en perçois point,
Parce que mon peuple est malade.
Je veux que l’on cesse d’administrer des remèdes
Qui rendent mon peuple malade…
Pour n’employer désormais que des aiguilles de métal »
— Nei Jing Su Wen, traduction Jacques-André Lavier, Pardès 1990

De l’an 221 à l’an 206 av. J.-C., L’empereur Qin Shi Huang, hanté par la recherche de l’immortalité, rassemble autour de lui les grands savants de l’époque. Paranoïaque et violent, il aura favorisé à sa manière un développement rapide des méthodes de prévention et d’hygiène de vie que l’on retrouve encore aujourd’hui dans la Médecine Traditionnelle Chinoise moderne.

“À cette époque, les médecins dispensaient à leurs patients des traitements d’acupuncture préventifs et prodiguaient des conseils d’hygiène de vie dans le but de prévenir la maladie. Si un patient devenait malade, il était considéré que le médecin avait mal fait son travail et n’était pas rémunéré pour dispenser les traitements curatifs!”

Au fil des siècles et jusqu’à ce jour, de nombreux médecins de renoms ont permis de développer non seulement l’acupuncture, mais également la diététique, la pharmacopée, les exercices de QiGong et les techniques de massage TuiNa. Il en est résulté la Médecine Traditionnelle Chinoise, une médecine complexe et élaborée, qui soigne un large éventail de troubles de la santé.

En 1911, la révolution qui a marqué la fin des dynasties Chinoises a également remis sérieusement en question la pratique de l’acupuncture et de la Médecine Traditionnelle. Mao Tse Tung, qui fonda la République populaire de Chine en 1949, rejeta d’abord cette médecine ancestrale pour la réintégrer plus tard grâce à des médecins qui promouvaient sa pratique dite « bon marché ». C’est donc sous la pression économique et politique de l’époque que Mao décida finalement de réformer l’acupuncture et la Médecine Traditionnelle Chinoise et de lui redonner un souffle nouveau.

“Aujourd’hui, l’acupuncture et la Médecine Traditionnelle Chinoise est pratiquée partout à travers le monde!”

En Asie, on retrouve plusieurs variantes de l’acupuncture chinoise, tel que l’acupuncture japonaise, coréenne ou vietnamienne. Peu coûteuse, elle est grandement répandue dans les pays en voie de développement et permet des soins de santé à des gens qui n’en recevraient pas autrement.

En Occident, l’arrivée de cette médecine date du siècle dernier. On doit sa découverte en Europe grâce aux jésuites français qui séjournaient en Chine au XVIIIe siècle et qui étaient grandement fascinés par l’acupuncture. En Amérique c’est au président Nixon que l’on doit la découverte de l’acupuncture. Suite à une appendicectomie d’urgence lors d’un séjour en Chine en 1971, Nixon reçut des traitements d’acupuncture pour accélérer la guérison post-chirurgie. Impressionné, le journaliste qui l’accompagnait à rédigé dans le New York Times un article élogieux sur l’acupuncture, ce qui fit connaître au peuple américain cette médecine orientale.

“Depuis des décennies et suite à différentes recherches scientifiques, L’Organisation Mondiale de la Santé reconnait plusieurs conditions traitables par l’acupuncture. C’est donc une approche sure et efficace pour soulager plusieurs inconforts!”

Au Québec, l’acupuncture est officiellement reconnue! L’Ordre des Acupuncteurs du Québec chapeaute la pratique de tous les acupuncteur(e)s et assure la protection du public. De nombreux professionnels de la santé recommandent l’acupuncture, tel que des médecins, physiothérapeutes, chiropraticiens, ostéopathes et autres, puisque c’est une médecine alternative complémentaire, efficace et sans risque.

“En joignant les forces de la Médecine Occidentale et celles de la Médecine Traditionnelle Chinoise, il est possible d’accomplir de grandes choses!”

 

Pour en savoir plus…
…sur les aiguilles en pierre Bian.
…sur la momie Ötzi et pour voir ses tatouages.
…sur l’acupuncture et l’Organisation Mondiale de la Santé.
…sur la recherche scientifique et l’acupuncture.
…sur l’Ordre des Acupuncteurs du Québec.